Micro-cavités et semi-conducteurs : de la physique de base aux applications.
Claude Weisbuch (PMC - Ecole Polytechnique)

Jeudi 21 novembre 1996

Le contrôle de l’émission spontanée dans les solides a pris une importance particulière ces dernières années à cause à la fois des possibilités ouvertes par la réalisation de systèmes quantiques analogues aux systèmes atomiques en microcavité et des applications très importantes en dispositifs à émission lumineuse.

Les systèmes monolithiques réalisés à base d’empilements de couches semiconductrices, métalliques, et leur structuration bi- ou tri-dimensionnelle, fait intervenir les deux régimes faible ou fort de couplage lumière-matière, respectivement décrits par la règle d’or de Fermi ou par l’oscillation de Rabi, suivant que l’on a affaire à des paires électron-trous et des cavités à faible surtension, ou des excitons et des cavités à forte surtension.

Nous décrirons les différentes applications aux émetteurs de lumière de haut rendement et à faible bruit, aux lasers "sans seuil", ainsi que les différents systèmes quantiques et leurs applications en physique fondamentale.