L’origine moléculaire de la vie.
André Brack (Centre de Biophysique Moléculaire - Orléans)

Jeudi 14 novembre 1996

Pour comprendre l’origine de la vie, les chimistes essaient de reconstituer une forme simplifiée du vivant contemporain définie , a minima , comme un système chimique capable de transférer son information de manière autonome en faisant quelques erreurs qui permettent au système d’évoluer.

L’omniprésence de la cellule dans tous les systèmes vivants suggère un ancêtre commun de type cellulaire. Les chimistes se sont efforcés de reconstituer les molécules qui permettent le fonctionnement de la cellule. Ils ont réussi à synthétiser des molécules de compartimentation ainsi que des protéines miniaturisées. En revanche, les acides nucléiques n’ont pu être reconstitués malgré les nombreuses tentatives menées. Ni cellule, ni ARN, la vie primitive faisait peut-être appel à des sytèmes autocatalytiques associés à des surfaces minérales.

De nouvelles perspectives incluant l’exploration de Mars et de Titan seront présentées.