Horloges à atomes froids.
Christophe Salomon (Laboratoire Kastler-Brossel - ENS, Paris)

Jeudi 16 novembre 2000

On fera le point sur les développements récents concernant les horloges atomiques et leurs applications. L’intérêt du refroidissement laser pour les horloges au sol ou dans l’espace en gravité réduite sera souligné. Les fontaines à atomes froids ont aujourd’hui une exactitude de 10-15 en valeur relative, correspondant à une erreur de temps inférieure à 1 seconde toutes les trente millions d’années. Les limites fondamentales de ces instruments seront discutées.

Quelques applications, tests de relativité générale et recherche d’une éventuelle dérive des constantes fondamentales de la physique seront décrites. On terminera par les perspectives concernant les performances des horloges dans le domaine micro-onde et dans le domaine optique du spectre electromagnétique.