Mécanique statistique et codes de correction d’erreurs
Nicolas Sourlas (Laboratoire de Physique Théorique, ENS)

Jeudi 2 décembre 2004

Après une brève introduction sur les codes de correction d’erreurs, j’établirai une correspondance mathématique avec des modèles théoriques de la mécanique statistique des systèmes ordonnés. J’indiquerai comment, avec les méthodes de la mécanique statistique, on peut montrer pour les nouveaux codes, inventés récemment, l’existence d’un seuil du rapport signal sur bruit. Pour des bruits inférieurs à ce seuil, la probalibité d’erreur de communication s’annule dans la limite thermodynamique. Ce seuil, qui peut être calculé, correspond à une transition de phase.

A la fin, je présenterai quelques problèmes ouverts qu’on espère pouvoir résoudre grâce à la mécanique statistique.