Limites quantiques dans les images optiques
Claude Fabre (Laboratoire Kastler Brossel, Université P. et M. Curie).

Jeudi 15 décembre 2005

Le caractère quantique de la lumière affecte les propriétés classiques des images optiques, même lorsqu’elles sont formées d’un très grand nombre de photons : d’un côté, les fluctuations quantiques de la lumière dégradent inévitablement la qualité des images, mais d’un autre côté la possibilité de créer des corrélations et de l’intrication quantiques entre différents points de l’image ouvre de nouvelles possibilités dont on peut tirer profit lorsqu’on veut extraire de l’information de ces images.

On appliquera ces considérations aux problèmes de la résolution ultime en optique, de la mesure de nano-déplacements de faisceaux lumineux, du traitement des images et de la lecture de l’information stockée sur des disques optiques.