Évaluation de la qualité du violon : cohérence des jugements et préférences des musiciens
Claudia Fritz (Institut Jean Le rond d’Alembert, UPMC)

Infos Complémentaires

Salle E244 (Conf IV) - 24 rue Lhomond

2éme étage - 13h30

Jeudi 5 Avril

Résumé :

Les tentatives de caractérisation objective des « bons » violons à partir de mesures acoustiques ont pour l’instant été peu fructueuses. Ceci est en partie dû au fait que personne ne s’est vraiment intéressé à ce qui caractérise perceptivement un « bon » violon pour un violoniste. Il est donc nécessaire de mieux comprendre la façon dont les musiciens évaluent la qualité d’un violon, en situation de jeu (et non d’écoute). Cette étape est fondamentale pour pouvoir corréler propriétés acoustiques et propriétés perceptives.

Diverses expériences réalisées en situation de jeu seront décrites et les résultats présentés : la cohérence intra-individuelle est grande mais l’accord entre les musiciens est très faible aussi bien quant à leurs préférences globales que quant à leurs évaluations sur des critères précis (jouabilité, richesse sonore, réponse, ...). Par ailleurs, aucune préférence nette pour les vieux violons italiens n’a été trouvée et les violonistes ne semblent pas capables de distinguer un violon neuf d’un violon ancien.

Salle E244 (Conf IV) - 24 rue Lhomond

2éme étage - 13h30