William Phillips : “Facets of quantum physics at ENS”

Mardi 16 novembre 2010, 13h30, Salle Dussane, 45 rue d’Ulm 75005

L’Ens accueille William Phillips, prix Nobel de physique 1997.

L’Ecole normale supérieure accueillera en novembre prochain un visiteur prestigieux, le physicien américain William Phillips, chercheur au NIST près de Washington, prix Nobel de physique en 1997 avec Steven Chu et Claude Cohen-Tannoudji pour ses travaux sur le refroidissement laser.
L’ampleur des travaux scientifiques de William Phillips est impressionnante. Il montra expérimentalement, en 1988, que le refroidissement d’atomes par laser est beaucoup plus efficace que ne le prévoyaient les théories de l’époque, à cause de mécanismes insoupçonnés, comme l’effet Sisyphe. Ceci permit un développement considérable du domaine des atomes froids, et facilita grandement l’obtention des condensats de Bose-Einstein en 1995. William Phillips et son équipe ont alors activement contribué à explorer la physique des condensats, depuis la formation de solitons gris ou de tourbil- lons quantiques jusqu’à l’étude des gaz de Bose bidimensionnels, en passant par l’optique atomique et l’interférométrie, la métrologie, les lasers à ondes de matière, le calcul quantique et la transition de Mott avec des atomes froids dans un réseau.

Professeur invité à l’ENS en 1989-1990, au Laboratoire Kastler Brossel, il a participé aux expériences sur les atomes froids, et a tissé des liens durables avec plusieurs membres du Laboratoire. Il sera parmi nous pendant une semaine en novembre prochain pour recevoir le titre de Docteur Honoris Causa de l’ENS. A cette occasion se tiendra, le mardi après-midi 16 novembre en salle Dussane au 45 rue d’Ulm, le symposium “Facets of quantum physics at ENS” ouvert à tous, avec des exposés de William Phillips et de chercheurs de l’ENS en physique quantique.

Lien vers la page du symposium :

http://www.phys.ens.fr/ castin/facets.html