Rides, dunes, chevrons et méandres
Bruno ANDREOTTI (ESPCI)

Jeudi 28 Octobre

Résumé :

Les formes du lit d’une rivière résultent de l’interaction entre le relief et
l’écoulement de l’eau au travers du transport de sédiments. Dans un premier
temps, nous analyserons les difficultés posées par la morphogénèse des
rivières tant du point de vue naturaliste que du point de vue analytique, et qui
en font un problème moderne. Nous montrerons que deux échelles de longueur
jouent un rôle clef : la longueur de saturation du transport de particules et la
hauteur d’eau.

Nous détaillerons dans un premier temps la situation où la hauteur d’eau est
infinie et nous concentrerons sur les mécanismes qui régissent le transport
de particules denses par un écoulement. Nous comparerons trois situations :
le transport par charriage, au fond de l’eau, le transport en suspension et
le transport éolien en saltation. Nous expliquerons la formation des rides
aquatiques ainsi que des dunes éoliennes et martiennes, et en donnerons les
lois d’échelles.

Dans un second temps, nous verrons comment la présence d’une surface libre
modifie l’hydrodynamique au-dessus des reliefs du lit. Nous expliquerons la
formation de dunes géantes, d’antidunes, de barres alternées ou de motifs en
chevrons.