A la recherche de molecules complexes dans le milieu interstellaire : decouverte de l’aminoacetonitrile pres du centre galactique
Arnaud Belloche (Max-Planck Institut fuer Radioastronomie, Bonn, Allemagne)

Infos Complémentaires

Ces séminaires ont lieu le jeudi à 13h30 en salle de conférence IV au 2ème étage du batiment dit "de chimie".

Jeudi 26 Juin 2008

Au cours des quatre dernieres decennies, plus de 150 molecules differentes ont
ete decouvertes dans l’espace. Alors que des acides amines d’origine sans
doute spatiale ont ete identifies dans des meteorites tombees sur la surface
de la Terre, aucun n’a pourtant pu etre directement mis en evidence dans
l’espace jusqu’a ce jour. Une piste permettant de les traquer est de
rechercher leurs precurseurs chimiques. Connue pour son extraordinaire
richesse en molecules, la region de formation d’etoiles massives
Sagittarius B2 situee pres du centre galactique est depuis longtemps la
meilleure cible pour decouvrir de nouvelles molecules dans le milieu
interstellaire. A l’aide d’un releve spectral complet realise avec le
radiotelescope de 30 m de diametre de l’IRAM dans la fenetre de transparence
atmospherique a 3 mm, nous avons decouvert la presence d’aminoacetonitrile
(NH2CH2CN) dans la phase gazeuse du nuage moleculaire Sgr B2(N). Cette
molecule est vraisemblablement un precurseur direct de la glycine, le plus
simple des acides amines (NH2CH2COOH). Je presenterai l’analyse qui a conduit
a cette decouverte et en discuterai les implications.

Ces séminaires ont lieu le jeudi à 13h30 en salle de conférence IV au 2ème étage du batiment dit "de chimie".