Mesure de la constante de Boltzmann par méthode optique : vers une redéfinition du Kelvin
Anne Amy-Klein (Physique des Lasers, Paris 13 - Villetaneuse)

Infos Complémentaires

Ces séminaires ont lieu le jeudi à 13h30 en salle de conférence IV au 2ème étage du batiment dit "de chimie".

Jeudi 10 Janvier

La constante de Boltzmann k est un facteur de conversion qui relie énergie et température et, à ce titre, elle aurait pu être fixée dès son introduction. Le Kelvin lui-même ayant été défini à partir du point triple de l’eau, la constante de Boltzmann est une grandeur qui doit être mesurée. Aujourd’hui, la valeur publiée dans le CODATA repose essentiellement sur une seule expérience réalisée il y a plus de 20 ans par le groupe de Moldover au NIST en utilisant une méthode acoustique. Aujourd’hui, il existe principalement deux autres méthodes : l’une repose sur la mesure de la constante diélectrique d’un gaz et l’autre, initiée par notre groupe, est basée sur la mesure de la largeur Doppler d’une résonance moléculaire d’un gaz à l’équilibre thermodynamique.

Cet exposé présentera succinctement l’ensemble des méthodes en cours pour une nouvelle détermination de la constante de Boltzmann. Les premiers résultats que nous avons obtenus par spectroscopie laser sur une résonance de l’ammoniac seront présentés. Les enjeux des expériences actuelles seront également soulignés dans la perspective d’une redéfinition du Kelvin qui pourrait être décidée par la "Conférence Générale des Poids et Mesures" en 2011. Elle pourrait se traduire par une fixation de la valeur de la constante de Boltzmann au même titre que la vitesse de la lumière a été fixée en 1983.

Ces séminaires ont lieu le jeudi à 13h30 en salle de conférence IV au 2ème étage du batiment dit "de chimie".