Energie pour la fusion membranaire et transmission de l’influx nerveux à travers une synapse.

Le 10 octobre 2007

La transmission de l’influx nerveux au travers d’une synapse se fait par l’intermédiaire de petites vésicules de neurotransmetteurs à l’intérieur d’un neurone. Les vésicules fusionnent avec la membrane du neurone et déversent, dans l’espace synaptique, les neurotransmetteurs qui vont alors s’ancrer à la membrane d’un autre neurone et continuer la propagation de l’influx nerveux. Cette fusion est créée par l’assemblage des protéines SNARE qui se replient entre les membranes, courbent celles-ci et nucléent un pore de fusion. L’énergie générée par l’assemblage et le repliement de ces protéines, et le mécanisme par lequel cette énergie est utilisée pour la fusion ne sont pas connus.

Une équipe du LPS (en collaboration avec le laboratoire de J. Rothman, Columbia University) vient de mesurer cette énergie d’assemblage. Les profils énergie-distance montrent que ces protéines, faiblement structurées au départ, s’assemblent lorsque les membranes sont distantes de 8nm, et se replient tout en laissant non-structurée la partie proche de la membrane. L’énergie d’assemblage de ces SNARE dans cette configuration est de 35kBT, ce qui est assez proche de l’énergie nécessaire à la fusion des membranes.


Pour plus d’informations, voir :

- "Energetics and dynamics of SNAREpin folding across lipid bilayers" Feng Li et al. Nature Structural & Molecular Biology - 14, 890 - 896 (2007)
- News and views "How much can SNAREs flex their muscles ?" J. Rizo et al. Nature Structural & Molecular Biology 14 pp 880 – 882


Contacts :

- F. Pincet 01 44 32 25 02 pincet@lps.ens.fr
- F. Li 01 44 32 34 48 fengli@lps.ens.fr