Microorganisation multipolaire photoinduite : vers une ingénierie photonique des matériaux moléculaires pour l’optique non-linéaire.
Joseph Zyss (France Telecom, CNET, Bagneux)

Jeudi 13 mars 1997

Une première génération de matériaux moléculaires pour l’optique non- linéaire et l’électro-optique arrive maintenant à maturité et aboutit au développement de composants performant de modulation et de commutation pour les télécommunications optiques.

La conception et l’élaboration de ces matériaux reposent respectivement sur deux paradigmes du domaine : - le modèle de la diode moléculaire caractérisé par le fort dipole d’une structure à transfert de charge unidimensionnel - le couplage dipole-champ électrique mis en oeuvre en phase fluide (solution ou polymère au dessus de la température de transition vitreuse).

Une nouvelle ingénierie moléculaire de portée plus générale s’appuyant sur des structures multipolaires tridimensionnelles permet de dépasser les limitations de l’approche dipolaire par la mise en jeu de transferts de charges multiples présentant un caractère tensoriel prononcé. Le formalisme des tenseurs sphériques issu de la physique atomique permet de réduire la complexité apparente des systèmes moléculaires statistiquement organisés par l’introduction d’invariants rotationnels associés à des structures multipolaires simples.

La mise en oeuvre de configurations d’orientation tout-optique correspondant à une configuration de mélange à six ondes permet la microstructuration tensorielle de ces matériaux et la modulation de leurs propriétés optiques à l’échelle de la longueur d’onde.