Gravitation et Expérience.
Thibault Damour (IHES - Bures-sur-Yvette)

Jeudi 28 novembre 1996

On passera en revue la confrontation entre la théorie de la Relativité Générale et l’expérience. Tous les tests expérimentaux actuels sont en accord avec la théorie d’Einstein et en vérifient les ingrédients essentiels ( à la fois dans le regime des champs gravitationnels faibles, et, grâce aux observations des pulsars, dans un régime où les champs gravitationnels forts jouent un rôle important).

Cependant, on montrera qu’il est possible que la "vraie" théorie de la gravitation (à basse énergie) diffère de la théorie d’Einstein en contenant une composante scalaire, comme le dilaton de la théorie des supercordes. Par un mécanisme d’attracteur cosmologique, le couplage du champ scalaire à la matière pourrait être naturellement (c’est à dire sans ajustage fin de paramètres) très faible aujourd’hui.

Le meilleur type d’expérience pour vérifier cette possibilité est un test de très haute précision du principe d’équivalence, comme le projet spatial STE (Satellite Test of the Equivalence Principle).