Liquides de spins quantiques.
Claire Lhuillier (laboratoire de Physique Théorique des Liquides, Jussieu)

Jeudi 19 mars 1998

En trois dimensions les systèmes à couplage antiferromagnétique (sans désordre de liens) présentent de manière générale de l’ordre de Néel (1932).

En dimensions réduites ce n’est plus la règle, et la physique de ces composés peut présenter des aspects tres divers : actuellement il existe beaucoup de situations expérimentales encore inexpliquées.

Nous présentons deux scenarii bidimensionnels ou les spins s’organisent à basse température de manière non classique :

- La première situation - probablement celle de l’helium trois absorbé sur le graphite - peut être décrite assez fidèlement en termes "moléculaires".

- La deuxième qui pourrait décrire divers oxydes cristallisant dans des structures peu connectées, représente un état collectif globalement a-magnétique tout a fait inattendu.. (sauf peut etre de P. W. Anderson -1973).