Mélange : cinétique et géométrie.
Emmanuel Villermaux (Laboratoire des Ecoulements Géophysiques et Industriels)

Jeudi 29 avril 1999

On envisage le problème du mélange sous différentes facettes en mettant en relation ses aspects geométriques, cinétiques et statistiques.

Les questions auxquelles je souhaite répondre sont par exemple :
- en combien de temps une tache de colorant déposée dans un milieu agité atteint-il, depuis son état de ségrégation initial, un niveau d’homogénéite donne ?
- comment évolue, au cours du temps, la forme de son contour alors qu’il se dilue dans le milieu ?

On soulignera les conséquences de ce point de vue sur les observables traditionelles qui caractérisent un mélange comme son spectre ou la densité de probabilité des fluctuations de concentration.