Le gyromètre superfluide : un pendule de Foucault quantique.
Olivier Avenel ((Service de Physique de l’Etat Condensé CEA/DRECAM - Centre d’Etudes de Saclay)

Jeudi 2 octobre 1997

Le gyromètre superfluide permet la mesure absolue des rotations par la détection du courant induit par la rotation dans un anneau rempli d’hélium superfluide. L’appareil réalisé à Saclay se présente comme l’analogue superfluide du SQUID supraconducteur couramment utilisé pour la mesure des flux magnétiques.

Avec une surface de détection de 4 cm2, il permet de mesurer la rotation de la Terre avec une précision absolue de l’ordre de 1%. L’avenir dira si ce type de détecteur peut rivaliser à terme avec d’autres dispositifs comme les gyro-lasers et les interferomètres atomiques.

Pour l’heure, il s’agit essentiellement d’une belle démonstration de la cohérence de phase dans un superfluide.