Ingénierie moléculaire pour l’optique non-linéaire.
Mireille Blanchard-Desce (Département de Chimie de l’ENS, Paris)

Jeudi 20 avril 2000

Les phénomènes d’optique non-linéaire présentent des potentialités intéressantes dans divers domaines (transmission et traitement de l’information, microfabrication, imagerie du vivant, protection contre l’agression laser, ...).

La réalisation de dispositifs efficaces requiert l’élaboration de matériaux non-linéaires extrêmement performants (i.e. présentant des réponses non-linéaires importantes et répondant à un cahier des charges précis défini par la fonction recherchée). Les matériaux organiques constituent un support de choix pour l’optimisation des caractéristiques non-linéaires. Ceci suppose une véritable ingénierie moléculaire des propriétés optiques non-linéaires et optoélectroniques.

Cette démarche sera illustrée par quelques exemples de design de systèmes moléculaires présentant des réponses non-linéaires optimisées pour des applications spécifiques.