De l’ordre dans les gaz quantiques.
Franck Laloë (Laboratoire Kastler-Brossel, ENS)

Infos Complémentaires

Le "Prix des trois physiciens" a été decerné à Franck Laloë à cette occasion.

Jeudi 8 mars 2001

On pense souvent que les gaz sont l’exemple même du désordre total à l’échelle microsopique, du "chaos moléculaire" parfait ; dans un gaz dilué, deux particules qui s’approchent l’une de l’autre ne sont (presque) pas corrélées, et les particules restent en fait libres la plupart du temps. Par contraste, en matière condensée, chaque particule interagit constamment avec plusieurs autres, de sorte qu’il semble naturel que les interactions puissent créer des corrélations complexes et un ordre à grande distance. Or il se trouve que cette intuition n’est pas toujours fondée : l’ordre peut également apparaître dans les gaz, sous l’influence d’effets physiques dont la nature est purement quantique, et ceci même si la gaz est extrêmement dilué.

L’exposé présentera deux exemples :
- l’apparition des ondes de spin dans un gaz quantique non-dégénéré
- le mécanisme d’apparition de la superfluidité lorsqu’on s’approche par températures supérieures du point de condensation de Bose-Einstein.

Le "Prix des trois physiciens" a été decerné à Franck Laloë à cette occasion.