Pourquoi les particules ont-elles une masse ?
Daniel Treille (CERN)

Jeudi 11 avril 2002

Comprendre l’origine de la brisure de la symétrie électrofaible est actuellement le problème majeur de la Physique des Particules. Quel est l’état des lieux après le LEP, et vers quoi se dirige-t-on ?

Je rappellerai tout d’abord de façon simple ce qu’est l’hypothèse du mécanisme de Higgs dans le Modèle Standard, ainsi que ses variantes, en partiuclier dans le cadre de la Supersymétrie. Quelques solutions alternatives seront évoquées.

Les mesures ultra-précises du LEP, entre autres, ont sévèrement limité les possibilités. Ces contraintes seront analysées.

Je décrirai en détail les recherches directes du boson de Higgs, d’autres particules et d’effets hypothétiques (couplages anormaux, dimensions supplémentaires...) effectuées jusqu’ici, surtout au LEP2.

Le potentiel des machines à venir ou à l’étude, et les techniques requises seront évoquées.