Planètes extrasolaires : Formation et dynamique
Caroline Terquem (Institut d’Astrophysique et Université Paris 7)

Jeudi 21 février 2002

Près de 80 planètes extrasolaires géantes ont été détectées à ce jour. La plupart ont des caractéristiques orbitales très différentes de celles des planètes de notre système solaire. En particulier, leur période orbitale peut être extrêmement courte, de l’ordre de quelques jours, et l’excentricité de leur orbite est en général significative, pouvant atteindre 0.93.

Il est cependant très probable qu’une fraction importante de ces planètes se sont formées comme celles du système solaire, dans un disque protoplanétaire qui entourait l’étoile parente à sa naissance. Selon les théories actuelles, ces planètes auraient migré vers l’intérieur du disque sous l’effet d’interactions de marée avec le gaz environnant.

Un ingrédient supplémentaire est cependant nécessaire pour expliquer la forte excentricité de certaines des orbites. Elle pourrait résulter d’interactions gravitationnelles avec ou dans une population de planètes massives, formées par fragmentation du nuage précurseur de l’étoile, et subissant une relaxation dynamique. Selon ce scenario, les planètes sur des orbites très excentriques devraient appartenir à des systèmes multiples.