Les ondes électro-magnétiques au laboratoire : mais qu’est-ce que Hertz a exactement fait et découvert ?
Dominique Pestre (EHESS)

Jeudi 19 décembre 2002

Chaque physicien croit savoir ce que Hertz a fait et découvert en 1887-88 : il a montré expérimentalement qu’un ’excitateur électrique’ bien conçu était capable de produire des ondes qui se déplaçaient dans l’air à la vitesse de la lumière, ce qui était une preuve forte en faveur des théories maxwelliennes.

Cette formulation est à la fois assez juste et hautement problématique pour beaucoup des contemporains qui douteront de l’interprétation hertzienne de l’expérience, qui douteront de la fiabilité du résultat numérique, qui proposeront d’autres lectures et d’autres expériences.

Tous les grands noms de la physique de la fin du XIXe siècle sont impliqués dans ces débats qui durent pendant plusieurs années — en France : Poincaré, Cornu, Brillouin et bien d’autres, mais le débat est totalement international — et ces débats soulèvent des questions épistémologiques fondamentales sur ce qu’est une preuve en physique.