Voiliers et courses : physique et technique
Arezki Boudaoud (Laboratoire de Physique Statistique, ENS / université Paris6 / université Paris7 / CNRS)

Jeudi 22 juin 2006

Comment un voilier remonte-t-il contre le vent ? Pourquoi les formes des voiliers de course et de croisière ont-elles radicalement changé à travers les âges ? Pourquoi les records de tour du monde à la voile sont-ils deux fois plus rapides qu’il y a vingt-ans ? Ces questions (et d’autres) seront examinées avec un regard de physicien.

De fait, un voilier flotte à l’interface entre deux milieux, subit les vagues et est propulsé par le vent. Cela impose des contraintes physiques et techniques à l’architecte naval.

Dans l’exposé, je donnerai, d’une part, des éléments pour comprendre la marche d’un voilier ; j’expliquerai, d’une autre part, l’évolution de l’architecture, de la régate et de la course au large, en relation avec les progrès scientifiques et technologiques.