Une nouvelle étape dans la mesure des anisotropies du fond cosmologique : les résultats de WMAP-3-ans
Jean-Loup Puget (Institut d’Astrophysique Spatiale, Université Paris11/CNRS)

Jeudi 01 juin 2006

Les résultats de WMAP 3 ans conforte le modèle cosmologique dit "de concordance" avec son lot de questions non résolues sur la physique sous jacente. Ces résultats commencent a contraindre les modèle d’inflation. Même si ces résultats restent à un degré de confiance faible lié au signal sur bruit limité ils illustrent la puissance des observations du fond cosmologique micro-onde pour acceder à la physique de l’univers primordial.

Les nouvelles données WMAP font aussi progresser la question de la reionisation de l’univers elle même liée à celle très ouverte de la nature des premiers objets lumineux. Les instruments de la mission spatiale Planck, qui est la génération suivante dans ces mesures, sont en cours de test et leur performances sont maintenant bien établie. On peut donc estimer de façon beaucoup plus réaliste les progrès que permettront les données Planck sur les questions ouvertes par WMAP.