Oscillation paramétrique optique et génération de photons jumeaux dans des microcavités de semiconducteurs
Carole Diederichs (LPA)

Infos Complémentaires

En salle D5 (24 rue Lhomond, Paris 5, France).

vendredi 28 septembre 2007 à 14h

Cette thèse est consacrée à l’étude de l’oscillation paramétrique optique et des corrélations quantiques dans des microcavités planaires de semiconducteurs.
Dans ces systèmes, un couplage fort lumière-matière conduit à l’apparition de nouveaux états propres qui sont des états mixtes exciton-photon, les polaritons de microcavité. Des effets non-linéaires comme l’oscillation paramétrique optique deviennent possibles. Cependant, certaines limitations existent pour d’éventuelles applications en optique quantique : la nécessité du couplage fort (température de fonctionnement limitée) et l’injection de la pompe à un angle particulier (injection électrique impossible).

Nous nous intéressons à des structures qui contournent ces difficultés :
- microcavités gravées en fils photoniques où la quantification du champ électrique conduit à un multiplet de modes de polaritons en couplage fort ;
- structures originales de microcavités triples où le couplage optique intercavités fournit naturellement une résonance triple pour les fréquences paramétriques.

Nous mettons en évidence par des expériences de spectroscopie résolue en
angle des processus paramétriques interbranches adaptés à une injection électrique. La pompe excite sous incidence normale les échantillons et les faisceaux signal et complémentaire peuvent être collectés à 0 degré ou à des angles opposés. La contrainte du couplage fort, i.e. de la température, disparaît dans la microcavité triple.

Enfin, nous étudions la configuration où signal et complémentaire sont séparés spatialement et équilibrés en intensité. Nous démontrons par des mesures de bruit quantique que ces deux faisceaux sont corrélés quantiquement

En salle D5 (24 rue Lhomond, Paris 5, France).