Gaz bidimensionnel de bosons ultra-froids - Nouvelle expérience de condensation de Bose-Einstein
Baptiste Battelier (LKB)

Infos Complémentaires

En salle de conférence IV (24 rue Lhomond, Paris 5, France).

Vendredi 28 septembre 2007 à 14H00

Cette thèse est composée de deux parties. La première concerne les récents résultats expériementaux de notre équipe sur les gaz de Bose bidimensionnels (2D). Dans un gaz de Bose 2D homogène avec interactions, malgré l’absence de condensat de Bose-Einstein à température non nulle, une transition entre une phase normale et une phase superfluide a été prédite par Berezinskii, Kosterlitz et Thouless.

Notre expérience a consisté à étudier cette transition pour un gaz d’atomes dans un piège harmonique. Pour cela, nous avons coupé un condensat de Bose-Einstein tridimensionnel en deux nuages 2D indépendants. Nous avons étudiés à la fois la perte de la quasi-cohérence du système au dessus d’une température critique et la prolifération de vortex libres issues de la brisure des paires de vortex/antivortex présentes dans la phase quasi-cohérente. La coïncidence entre ces deux phénomènes est typique de la transition prévue par Kosterlitz et Thouless. La seconde partie concerne la conception et la réalisation d’une nouvelle expérience de Bose-Einstein. Les dix années d’expérience depuis la création du premier condensat d’atomes froids ont été mises à profit pour construire un montage simple et robuste.

La particularité principale de ce montage est la mise en oeuvre d’un transport magnétique permettant aux atomes de voyager entre deux chambres distinctes, la seconde autorisant un excellent accès optique.

En salle de conférence IV (24 rue Lhomond, Paris 5, France).