Premier bilan de la mission spatiale Cassini/Huygens vers Titan : la découverte d’un nouveau monde
Pierre Drossart (LESIA, Observatoire de Paris)

Jeudi 3 mai 2007

La mission Cassini/Huygens vers le système de Saturne, une collaboration exemplaire entre les agences spatiales NASA, ESA et ASI, a accumulé les découvertes depuis l’insertion en orbite de la sonde Cassini en juillet 2004 et l’atterrissage réussi de la sonde Huygens le 14 janvier 2005. De nombreuses équipes internationales, incluant plusieurs laboratoires français, sont impliquées à tous les niveaux dans cette mission. Je retracerai les enjeux de cette exploration, de la conception dans les années 80 au lancement en octobre 97 jusqu’aux derniers résultats des survols de Titan (une trentaine). Je montrerai aussi qu’au-delà de l’aspect d’exploration, spectaculaire et très médiatisée, des questions scientifiques très fondamentales émergent, sur la physique des milieux extrêmes, de l’exosphère à l’intérieur des satellites de glace et comment des mesures in situ permettent de mieux comprendre l’évolution du système de Saturne, voire de remonter vers l’origine du système solaire.