Dynamique à long terme du Système solaire, Implication sur les paléoclimats Terrestres et Martiens
Jacques Laskar (Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides, Observatoire de Paris/CNRS)

Jeudi 5 octobre 2006

Les interactions gravitationnelles entre les planètes induisent des variations de leurs orbites et de l’orientation de leur axe de rotation. Ces variations sont à l’origine de changements climatiques qui ont laissé des traces dans les enregistrements sédimentaires. Sur Terre, les données obtenues grâce aux forages permettent m ême maintenant de reconstituer sur les périodes les plus récentes une échelle de temps géologique par corrélation entre les données sédimentaires et les solutions de l’insolation. Sur Mars, les forages sont encore pour longtemps hors de portée, mais les traces observées à la surface de la planète confirment que la planète a connu de très fortes variations de son orientation dans le passé. Le mouvement chaotique du Système solaire vient compliquer le problème.