Développement de facteurs de régulation photoactivables
Pierre Neveu (LPS)

Infos Complémentaires

en salle de conférence IV (24 rue Lhomond, Paris, France)

Lundi 8 juillet à 10h

Les cellules d’un organisme multicellulaire ajustent constamment la concentration de leur constituants en fonction de leurs interactions avec leurs voisines et l’environnement. Une réponse adaptée est particulièrement importante pendant l’embryogénèse. Au cours de cette thèse, nous avons développé une technique permettant de contrôler des fonctions cellulaires à l’échelle de la cellule unique dans un organisme intact. L’utilisation de molécules cagées et de l’excitation biphotonique a permis de remplir le but visé.
Dans un premier temps, nous exposons les précautions à prendre et les propriétés nécessaires des groupements protecteurs pour l’utilisation d’une telle technique dans un contexte biologique. Dans un deuxième temps, nous nous intéressons à la caractérisation des propriétés d’absorption à deux photons des groupements protecteurs utilisés au cours de ce travail. Enfin, nous présentons une application de la technique à la voie de signalisation acide rétinoïque dans le poisson zèbre. Nous montrons que nous pouvons délivrer une concentration bien définie de molécules dans une seule cellule avec une résolution temporelle de la seconde dans un embryon intact. Grâce à ceci, nous avons pu étudier la dynamique de cette voie de signalisation et mettre en évidence un contrôle négatif rapide qui est cellule autonome et identifier la MAP kinase p38 comme étant nécessaire à ce phénomène.
Nous présentons aussi en annexes la démonstration de principe de l’utilisation de composés cagés pour générer des recombinaisons génomiques chez le poisson zèbre et inhiber une fonction enzymatique (en l’occurence une activité topoisomérase).

en salle de conférence IV (24 rue Lhomond, Paris, France)